Les vibrations cérébrales

Un outil précieux dans la relation thérapeutique

Le Docteur Vittoz, comme beaucoup de médecins de son époque, avait commencé par pratiquer l’hypnose puis l’avait abandonnée car rendant le malade trop passif. Mais ce clinicien observateur et curieux, s’était aperçu que, lorsqu’il approchait la main du front de ses patients, il ressentait des sensations différentes selon la manière dont ses patients faisaient les exercices proposés.

Avec la pratique, il a pu observer que la réception dans la main de ces sensations qu’il a nommées ondes ou vibrations cérébrales lui permettait de mieux guider les patients et donc d’améliorer l’efficacité de sa méthode.

Les thérapeutes Vittoz sont formés à cette pratique et l’utilisent pour conduire la cure.

Les vibrations, assez faciles à sentir, sont d’une interprétation plus délicate qui demande une formation approfondie.

Il serait intéressant que des équipes de chercheurs en neurophysiologie se penchent sur la nature exacte de ce phénomène vibratoire, expression parmi d’autres de la relation corps-mental, pour en comprendre les soubassements scientifiques.