La méthode Vittoz pour qui ?

La méthode Vittoz se pratique en travail individuel ou bien en groupe

Elle peut avoir pour objectif :

Elle s’adresse :

  • aux personnes qui manquent d’estime et de confiance en elles quel que soit leur âge, et désirent faire un travail personnel en associant approches corporelle et verbale.
  • aux entreprises et institutions qui souhaitent développer le mieux-être de leurs collaborateurs et ainsi faire face aux problématiques de stress, burn out, bore out et autres risques psycho-sociaux.
  • aux scolaires (primaires, collèges, lycées, classes préparatoires, écoles…) en groupe-classe ou petits groupes, pour développer le mieux-être de chacun, un meilleur climat de classe et aider à la réussite.

La méthode Vittoz s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent :

  • devenir acteur de leur vie ;

  • développer leur potentiel et leur créativité ;

  • améliorer leur relation avec elles-mêmes et autrui.

La méthode Vittoz s’adresse aux personnes qui :

  • manquent d’estime et de confiance en elles ;

  • ont des problèmes d’attention, de mémoire, de concentration ;
  • sont confrontées à des situations difficiles :
 • enfants, adolescents en difficulté scolaire, en détresse affective,
 • adultes vivant une épreuve particulière (chômage, deuil, divorce, séparation, solitude, difficultés familiales et sociales, vieillissement…).

La méthode Vittoz s’adresse à tous ceux qui présentent des troubles de types :

  • psychosomatique ou somatique tels que : céphalées, migraines, asthme, fatigue nerveuse, surmenage, insomnie, stress, difficultés à se détendre ;
  • névrotique : peurs, phobies, états dépressifs, difficultés relationnelles.

En cas de troubles psychiatriques, la méthode Vittoz peut être associée à un traitement de fond. Elle constitue alors un soutien qui favorise une meilleure adaptation du patient à la vie quotidienne en lui faisant prendre conscience de sa réalité corporelle et sensorielle. Le thérapeute Vittoz devient un repère et participe efficacement à la prise en charge globale du sujet.